TRÉSORS DE DÉSORDRES !

aide, conseils, efficacité, peluche, bureau, organisation, méthode, rangement
MARRE D'AVANCER AU RALENTI !

Si vous êtes de ceux ou de celles qui grommellent en partant à la recherche de vos documents et fichiers informatiques, -mails compris-, et qui pestez contre votre propre méthode de rangement, cet article vous est destiné !


On peut ne pas être un as de l’informatique, s’y retrouver tout juste comme il faut devant un écran, et pour autant connaître et découvrir de nombreux (et charmants) petits trucs pour améliorer la gestion de nos appareils informatiques publics ou privés, PC fixes, portables et Smartphones.


Mais avant tout : avez-vous remarqué que de nos jours, les ordinateurs jouent un rôle très important dans la gestion que nous avons de certaines affaires quotidiennes ;-) ? Et d’après vous, pour quelle raison l’écran d’accueil d’un ordinateur se nomme-t-il ‘le bureau’ ? Tout simplement parce qu’à l’évidence, l’ordinateur avait initialement pour vocation d'éradiquer, sinon nos bureaux en acajou et autres contreplaqués, du moins les terribles amoncellements de dossiers qu’on y oubliait ! Voilà qui nous amène à la clef. Un bureau, vous en conviendrez, ça se personnalise à souhait. (Vous verriez le mien, vous en seriez vite convaincu (-e)). 

Or, c'est dans cette personnalisation que tient en bonne partie la solution de tout désordre informatique ! Je reprends les bases, au risque de faire sourire les plus calés d’entre nous, mais savez-vous que nos appareils sont tous conçus pour se personnaliser à l’extrême ? Quel peut être l’avantage, me direz-vous, de sélectionner les éléments à afficher sur la barre d’outils de nos logiciels de traitement de texte, quel bénéfice ressort-il de choisir le format des icônes dans les différentes fenêtres, et quel intérêt de modifier la police d’écriture inscrite par défaut dans notre ordinateur ?
Je répondrai tout simplement : il y a là les mêmes avantages, bénéfices et intérêts qu’il y en a à aménager notre maison à notre image quand nous emménageons, par exemple. On s’y retrouve tout simplement mieux dans un espace que l’on fait sien !

[…] À suivre.